Ce qu'on voit de Rothko…

Publié le par regardE-MOI

          I.    Des toiles dans des musées, voilà ce qu’on voit de Rothko aujourd’hui. Sagement assemblées. Attirant des processions de fidèles. Et d’autres aussi, venus par hasard ou presque. Qui sont pris de vertige. Qui tombent dans ces formes qui flottent. Silencieux. Absorbés ou noyés ? Une expérience unique.

        II.    Des toiles dans des musées et chez des particuliers. Exposées parce qu’elles sont belles. Belles parce qu’elles nous prennent au ventre.

      III.    Des toiles dans des musées, chez des particuliers et dans des galeries. Une internationale du bon goût. Du luxe aussi. Un signe ostentatoire de distinction. Un coffre fort ouvert. Un coffre vers qui la main qui s’approche n’attrapera rien, sinon un peu de peinture sous ses ongles. Un sacrilège à envisager ! 

Commenter cet article