Un aperçu du texte

Publié le par regardE-MOI

          I.     Continuez à nous suivre. Ou échappez vous ! Sinon, marchez posément. Imaginez que vous mettez vos pensées dans celles de Rothko. Suivez-les. Calmement. Ne vous affolez pas, tout est si nouveau n’est-ce pas. Appuyez vous sur la musique.

 

        II.     Vous êtes surpris. Un chaos devant vous. Un chaos de pensées contradictoires. Du trivial, du quotidien aussi. Tout n’est pas qu’art en lui ? Il est traversé de pensées vagabondes. Il s’éloigne souvent de son œuvre. Il n’est efficace que quelques instants dans la journée parfois.

 

      III.     Il rumine. Il y a un fond d’inquiétude en lui. Un questionnement qui ne le lâche pas. Il attend. Il boit. Il fustige son assistant. Heurte et renverse un broc de peinture. Attend. Ne nettoie pas. Attend que ça sèche. C’était beau quand c’était frais, mais ça ne donne rien. La peinture luisante comme une huile de cambouis s’éteint. Une peau se forme. La surface lisse se fripe. Ça aurait pu faire une laque, c’est devenu le parchemin d’une main âgée.

 

Commenter cet article