Une gestuelle chorégraphiée pour regardE-MOI

Publié le par regardE-MOI

regardE-MOI propose un questionnement sur les procédés qui favorisent l’émotion spirituelle. Par un travail sur le mouvement, le spectacle signale comment la mise en condition physique contribue à l’élévation de l’esprit. Pour donner un exemple, le rite vaudou et la transe qu’il procure, sont obtenus par une trépidation, qui met le corps en condition pour aider la conscience à lâcher prise. La religion catholique, moins démonstrative, ne néglige pas non plus les comportements. Le moine qui marche à pas régulier dans son cloître, la répétition de gestes simples (signe de croix, génuflexion) réalisés simultanément lors d’une messe, contribuent à la concentration des esprits et à leur mise en relation. Il n’est évidemment pas question de reproduire les rituels catholiques ou religieux, mais bien d’inventer une « chorégraphie » contemporaine, une gestuelle travaillant cette mise en condition des corps pour l’élévation de l’âme. Et de montrer que la foi est « mise en scène ».

Commenter cet article